Partagez | 
 

 Liquor in front | Niklas&Lysianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neutre
inter spem et metum
avatar
Ϟ Champ libre :
Now he's moving close,
My heart in my throat.
I won't say a word,
But I think he knows...
That I've hardly slept,
Since the night he left.
His body always kept,
Mine inside of it.
Keep the nightmares out,
Give me mouth to mouth.



Ϟ Sorcier depuis :
17/05/2015
Ϟ Hiboux :
543


MessageSujet: Liquor in front | Niklas&Lysianne Lun 25 Mai - 0:00

Liquor in front × ft. Niklas&Lysianne



Ta journée avait été terriblement chargée, tu n’avais pas réussi à avoir une seule seconde pour toi. Coincée et perdue dans une journée remplie de travail. Ce n’était pas un problème en soit, non tu aimais cela, tu appréciais travailler auprès des animaux. Mais il y avait eu cette séance, quelques jours auparavant. Forcé de parler, forcé d’être étudié, comme un petit animal fragile. Tu n’avais pas pris le temps de faire une pause et de te détendre. Ils n’avaient jamais réellement conscience que cela t’éprouvait un peu. Finir à l’hôpital, car quelqu’un d’assez idiot t’avait touché trop longtemps. Tu avais l’impression que ton cerveau n’avait cessé de revivre la séance, et tu avais eu depuis l’impression que quelques choses de mauvais allaient se produire. Cette sensation d’être suivis te donnait des frissons. Avoir trop parlé t’avait, semblait-il mis dans tous tes états.
Des sursauts de mauvaise humeur t’avaient entraîné là, devant ce verre. Tu avais fini ta dernière intervention ici, aidé une chatte à mettre au monde sa portée. C’était ironique, du moins à tes yeux, constater que certains sorciers avaient beau traiter les nés moldus comme des moins que rien, ils faisaient tout de même attention à ce que leurs animaux domestiques soient en bonne santé. Esquissant un sourire, tu posas ta main couverte de sang sur la table où tu t’étais installée. On aurait pu croire que tu avais égorgé quelqu’un, car bien évidemment tu n’avais pas pensé à prendre des affaires de rechange. Délicatement, ce qui était tout toi, tu vins passer ta main dans tes cheveux de feu. Les attachants. Le cliché pouvait paraître étrange, toi, la tornade de feu, tu n’étais pourtant pas connu pour être autre chose qu’une sorcière cassée, brisée et quelque peu étrange. Mais pourtant tu étais là dans ce bar un verre dans les mains et la bouteille de Whisky devant toi. Elle était à toi, quand tu l’avais vu en rentrant dans l’établissement quelques heures auparavant, tu le savais. Cette bouteille serait à toi et tu en avalerais chaque centilitre si tu le devais pour enfin faire une pause. Le peu de monde autour de toi ne te dérangeait plus, l’envie d’alcool faisait souvent des miracles et avec toi il te rendait juste insensible à ta peur d’être devant des gens. Tu n’aimais pas les bars, tu aurais simplement pu t’enfuir avec la bouteille partir chez toi. Mais ce soir, ton corps n’acceptait aucun ordre. Ce soir-là, même s’il n’était que 19 heures 22, tu décidas d’appeler cela un soir. Donc, ce soir-là, il fallait que tu enlèves cette frustration, que tu récupères quelques secondes l’impression d’être comme tout le monde.
Tu regardais ton verre, laissant danser le liquide qu’il contenait, admirant les reflets rougeâtres qu’il dégageait. Rapidement, tu portas ce verre, le premier, à la bouche laissant glisser le liquide jusqu’à ton estomac. Fronçant légèrement les sourcils, cela faisait longtemps que tu n’avais rien bu d’aussi fort. Tu l’avais presque oublie, ce gout, la chaleur dans ta gorge. Après avoir descendu la moitié du verre, tu le reposas sur la table, elle était noire, tout dans ses lieux était sombre. Ce n’était pas un endroit recommandable, ce n’était pas un endroit pour une fille comme toi. Mais tu t’en fichais, personne ne se souciait de personne ici. Il n’y aurait personne pour faire attention à la Weasley cassée. Ils savaient tous qui vous étiez, famille de rouquin. Famille de traitre qu’ils disaient. Mais tu le savais très bien, ils aimaient parler de vous en mal, mais votre sang les empêchait de vous faire plus de mal. Car malgré tout, tu étais une putain de sang pur, dans un bar de sorcier, une baguette sur la table et avec la réputation de maitriser les sorts non formulés comme personne en plus d’être étrange.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Mangemort
corruptus in extremis
avatar
Ϟ Champ libre :

Quand tes rêves t'échappent et que les seuls qui se réalisent sont les pires de tous et que le sang se fige. je veux cacher la vérité mais avec ce monstre à l'intérieur il n'y a nulle part où aller. ne t'approche pas trop c'est sombre à l'intérieur, c'est là que se cachent nos démons

Ϟ Sorcier depuis :
14/05/2015
Ϟ Hiboux :
249


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Lun 25 Mai - 18:24

Plus les jours passaient plus les cernes prenaient de l’ampleur. Victime d’insomnie, Niklas n’arrivait plus à avoir des nuits de sommeil correctes. Il travaillait trop, buvait trop et s’adonnait aux plaisirs charnels. Un mélange de tout cela provoquait des grands troubles du sommeil. Il jouait avec le feu. Il en avait conscience mais honnêtement son sommeil et par extension sa santé n’entrait pas dans ses préoccupations premières. Il avait mieux à faire de son temps pensait-il. Et ce qui « l’éclatait » en ce moment c’était réaliser des missions pour les Mangemorts, principalement de la demande d’informations. De par son métier d’oubliator, il avait déjà pas mal d’expérience dans le domaine d’où le fait qu’on lui confie ce genre de missions. Le jeune Rowle maîtrisait à la perfection le sort d’amnésie et ne rechignait pas à l’usage de la torture si cela était nécessaire. En somme, il pouvait se montrer très persuasif. Une qualité des plus appréciées au sein des mangemorts, croyez-le bien. Et d’ailleurs, il avait reçu une convocation pas plus tard que ce matin pour la fin d’après-midi à la taverne de merlin pour une nouvelle mission. C’est donc assez excité qu’il avait vu la journée s’écouler très doucement. Surtout qu’il avait dû interroger un moldu particulièrement résistant. Monsieur ne voulait pas parler comme s’il allait pouvoir résister à un Rowle. Oui, cette personne est sûrement folle d’esprit ou juste ignorante. Mais en même temps c’est un moldu, quoi d’étonnant à cela ? Et dire que Niklas devait côtoyer ces râclures au quotidien. Il se rendait d’avantage compte à quel point les sorciers leurs étaient supérieurs. Il leur était bien impossible de cohabiter, IMPOSSIBLE. Sauf s’ils les utilisaient comme esclaves. Voilà le seul arrangement que Niklas voyait comme réalisable.

L’heure était venue. Niklas ne s’était donc pas attardé au ministère, au grand bonheur de ses collègues. En ce moment Niklas faisait pas mal d’heures supplémentaires. Oui, il en fait trop mais il cherchait à s’occuper. Quoi de mieux que le travail ? C’est la parfaite des excuses et parfois même distraction quand on ne veut pas penser à son mal être, son cœur en peine et on passera le reste de ses états d’âme. Niklas fila directement à la taverne. Il n’aimait pas être en retard. Cela donnait une mauvaise image et il cultivait l’apparence d’une personne irréprochable (ou presque). Il passa la porte du bar. Il était vide à l’exception… Etait-ce une blague ? Si c’en était une, elle était vraiment de mauvais goût. Fallait-il qu’il se coltine tous les Weasley du pays ? Niklas décida d’ignorer la demoiselle. Heureusement d’ailleurs que ce n’était pas la dernière des Weasley. Il fit signe au barman de lui servir un whisky pur feu. Quoiqu’à force on connaissait par connaître ses goûts dans les bars. Il paya la consommation et en but une gorgée. Tout de suite, cela lui fit du bien. Mais il ne put s’empêcher de jeter un regard vers Lysianne. Mais qu’est-ce qu’elle faisait cela ? Il remarqua qu’elle avait les mains en sain. Se pourrait-il qu’elle était devenue une meurtrière ? « Qu’est-ce que tu fais là Weasley ? C’est pas un bar pour toi. » Tu avais dit cela calmement depuis le bar mais bien décidé à ce que ça la prédispose à partir. Il ne voulait pas d’elle dans les parages quand son « rendez-vous » arriverait. « Tu cherches à t’avilir ? » Sourire moqueur sur les lèvres, il se moque clairement d’elle. La petite Weasley devenir mauvaise, cela serait le monde à l’envers. Elle était bien trop gentille pour faire quoique ce soit de répréhensible. A un tel point, que s’en était limite à vomir. Absolument répugnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Neutre
inter spem et metum
avatar
Ϟ Champ libre :
Now he's moving close,
My heart in my throat.
I won't say a word,
But I think he knows...
That I've hardly slept,
Since the night he left.
His body always kept,
Mine inside of it.
Keep the nightmares out,
Give me mouth to mouth.



Ϟ Sorcier depuis :
17/05/2015
Ϟ Hiboux :
543


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Lun 25 Mai - 21:52

Liquor in front × ft. Niklas&Lysianne



Alors que tu allais finir le contenu de ton verre, il fit son entrée. Lui, Niklas, destructeur et corrosif. Brisé, comme tout le monde très certainement. Du moins, c’était ce que tu aimais penser, tu aimais cela, te dire que tu n’étais pas la seule à être d’une certaine manière vide. Pas de la même manière que lui, il en était certains. Mais il était tout de même un peu comme toi, cassé, vide, il lui manquait quelques chose. Cette pensé tu donnas un frisson de dégout, avoir un point commun avec lui, c’était quelques choses d’assez dure à assimiler. Il t’avait vu, tu le savais, lui plus que personne n’avait des raisons de reconnaître à la seconde un Weasley. Au fond, tu ne l’avais jamais apprécié et cela semblait avoir été réciproque. Il n’était pas assez bien pour ta sœur et tu n’étais que trop bizarre à ses yeux.
Vous n’avez jamais pris le temps de vous connaitre, toi c’était habituelle. Lui, c’était, car il s’en fichait, il te regardait toujours comme si tu étais un monstre de foire. Il aurait pu simplement t’ignorer, comme il l’avait souvent fait. Mais non, il fallait qu’il ouvre sa bouche.
« Qu’est-ce que tu fais là Weasley ? C’est pas un bar pour toi. » Retenant un petit rire nerveux, tu ne répondis pas tout de suite. Le peu que tu connaissais de lui te suffisait pour savoir qu’il allait s’approcher. Cherchait-il la provocation, ou était-il simplement en manque de compagnie, tu l’ignorais. Mais tu n’aimais pas cela, que lui, t’accordes de l’attention. Il ne t’appréciait pas, donc tu en déduisis que la discussion allait forcément devenir tendue. Si discussion il allait y avoir. « Tu cherches à t’avilir ? » Il sourit, tu avais souvent entendu à Poudlard dire qu’il avait du charme. Mais tu avais toujours ignoré la subtilité de ce mot. Charme. Comme un envoutement sur le physique.  «  Je ne sais pas si tu es réellement bien placé,  pour me dire si ce bar est fait ou non pour moi. Ni même pour savoir si ce n'est pas de vieilles habitudes que j'assume en plein jour. » Cela devait très certainement être la plus longue phrase que tu lui avais dite. Ironisant tu levas ton verre en sa direction et vidas son contenu dans ta bouche. Toujours en fronçant les sourcils, car tu n’avais plus l’habitude de boire de l’alcool. Posant le verre sur la table et saisissant la bouteille de Whisky tu ajoutas avec un certain panache «  Après tout, ne sommes-nous pas des inconnus, Rowle» Tu insistas sur son nom de famille, une pointe, peut-être une provocation. Après tout, il était coupable d’être là, alors que tu avais besoin de respirer. De reconnaitre ton existence alors que tu souhaitais disparaitre plus que tout. Puis tu entrepris de remplir ton verre. Réduite à boire devant lui, mais il était mal placé pour te juger. Il était également là, un verre à la main et le regard méprisant à ton égard. Tu savais que ton soudain panache pour l’art oratoire pouvait surprendre, il était rare, et des fois tu t’autorisé de parler et même d’être quelque peu méprisante avec ceux qui le méritait. «  Tu n’as pas à m’empêcher de vivre. » Tu lanças cela l’air de rien, comme un reproche. Comme si vous aviez été ami un temps et que vous n’étiez maintenant que de simple conséquence. Mais ce n’était que des mots. Tu le fixas, il était toujours là. Mais il fallait que tu rentres dans son jeu de provocation, une envie, c’était rare. Il ne t’avait peut-être jamais vu ainsi. D’un certain côté, il ne t’avait jamais vu un verre à la main. Sans réfléchir, tu donnas un coup de pied dans la chaise qui était à côté de lui, le bousculant légèrement au passage. Il devait se décider qu’il reste ou qu’il parte il était libre. Tu lui lanças un sourire narquois, il voulait jouer à la provocation ? Que le meilleur gagne.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Mangemort
corruptus in extremis
avatar
Ϟ Champ libre :

Quand tes rêves t'échappent et que les seuls qui se réalisent sont les pires de tous et que le sang se fige. je veux cacher la vérité mais avec ce monstre à l'intérieur il n'y a nulle part où aller. ne t'approche pas trop c'est sombre à l'intérieur, c'est là que se cachent nos démons

Ϟ Sorcier depuis :
14/05/2015
Ϟ Hiboux :
249


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Lun 25 Mai - 22:41

«  Je ne sais pas si tu es réellement bien placé,  pour me dire si ce bar est fait ou non pour moi. Ni même pour savoir si ce n'est pas de vieilles habitudes que j'assume en plein jour. » Voilà qu’elle était d’humeur causante aujourd’hui. Il est vrai que c’était plutôt étonnant. Lysianne était la petite chose fragile des Weasley, un rien la déstabilisait et la faisait fuir. Mais non, pas aujourd’hui. Le fait que le bar soit vide lui donnait sûrement du courage ou la haine qu’elle pouvait éprouver envers son « ex-beau-frère ». Il était très facile d’haïr Niklas surtout quand on s’appelait (Lysianne) Weasley. Elle vida son verre d’une traite. Comme un air de défi ? Cela le faisait rire plus qu’autre chose. Il se fichait bien de si elle buvait ou de si elle était capable de boire du whisky pur feu. Tant mieux pour elle si elle en était capable. C’était assez puéril en réalité de l’amener sur le sujet et même dangereux vu comme il tanguait à être catégorisé comme alcoolique. Titre glorieux n’est-il pour un type de vingt-trois ans ? «  Après tout, ne sommes-nous pas des inconnus, Rowle. » Inconnus, c’est vrai qu’on ne pouvait pas dire qu’ils étaient très proches. En réalité, tout les prédisposait à devenir proches de par leur lien avec une certaine rouquine mais la réalité les avait rattrapés. Allons, Weasley et Rowle n’étaient pas amis. Lysianne et Niklas n’avaient absolument rien en commun si ce n’est leur sang pur. Et encore, elle avait des idées contraires à ce privilège ce qui n’était qu’abomination. Aux yeux de Niklas ce n’était que pur gâchis. C’était à cause de personnes comme elles que les choses tournaient mal. Niklas but une nouvelle gorgée de son verre. Il avait l’impression que justement leur conversation allait mal finir.

Pourquoi, par Merlin, fallait-il qu’elle joue l’effrontée aujourd’hui. Ce n’était pas le jour même si honnêtement ça ne serait jamais le jour entre eux. « Tu n’as pas à m’empêcher de vivre. » Et comme si elle voulait lui montrer d’avantage sa force et sa volonté, elle bouscula la chaise juste à côté de lui qui bien évidemment le toucha. Niklas ne put s’empêcher de rire. Franchement que pensait-elle réussir avec toute cette mascarade ? Si c’était une tentative pour lui « faire » peur c’était complètement raté ! Il trouvait qu’elle était plus ridicule qu’autre chose. « A quoi tu joues Weasley ? Ce rôle ne te va pas du tout, tu ne le tiens pas. » Niklas était toujours aussi calme. Il n’avait pas de raison de s’énerver. Il pourrait même qualifier le spectacle que lui offrait la demoiselle Weasley relativement divertissant mais cela resterait excessif. Elle était une Weasley, ne l’oublions pas. Niklas finit un verre et fit un signe discret au serveur pour qu’il le resserve. On n’arrête pas le plaisir. « Si tu penses m’impressionner avec ton comportement puéril, tu en es loin. Et puis même, ne suis-je pas indigne de ton intérêt ? Nous sommes inconnus il me semble, autant le rester. » Au même moment qu’il finissait son verre, le serveur revint avec son verre. Voilà quelqu’un qui était parfaitement dans les temps. Niklas but donc un peu ce qui rajoutait un côté théâtral à la discussion. Niklas ne voulait pas « remplacer » une Weasley par une autre ne serait-ce que le temps d’une conversation. Il avait assez donné avec cette famille qui ne méritait plus son attention d’une aucune façon. « Mais bois dans ce bar si tu veux, honnêtement je m’en fiche. Seulement ne viens pas le regretter plus tard. Personne ne sera là pour t’entendre te plaindre. » La taverne de Merlin n’était pas réputée pour accueillir de gentilles personnes ou d’épaules sur lesquelles pleurer. Et une chose était sûre, Niklas Rowle n’en n’était pas une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Neutre
inter spem et metum
avatar
Ϟ Champ libre :
Now he's moving close,
My heart in my throat.
I won't say a word,
But I think he knows...
That I've hardly slept,
Since the night he left.
His body always kept,
Mine inside of it.
Keep the nightmares out,
Give me mouth to mouth.



Ϟ Sorcier depuis :
17/05/2015
Ϟ Hiboux :
543


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Mar 2 Juin - 19:26

Liquor in front × ft. Niklas&Lysianne



«  Indigne de mon intérêt ? » Mais il se prenait pour qui celui-là ? Ne faisait-il pas partie des nombreuses personnes qui pendant tes années Poudard t’avait hais, ou jugé sans chercher à connaitre ta personne ? Simplement, car tu étais une Weasley et que tu avais ton souci social. Comme si ce genre de traitement méritait ton intérêt. Ou alors était-ce peut-être parce qu’il avait fréquenté ta sœur ? Qu’est-ce que cela aurait changé ? Tu esquissas un sourire, forcé, tu voulais tout de même sembler civilisé, un minimum. On t’avait conseillé de le faire d’ailleurs, pour paraitre moins distante. Mais cela te rendait quelque peu hautain, du moins aux yeux des autres. « Comme tu viens de le confirmer, nous sommes des inconnus, tu ne me connais pas. Je ne suis pas venu pour voir ta belle gueule rassure toi. J’étais là pour le travail » tu regardas tes mains, énervées, tu étais agacé d’être jugé par un sorcier qui n’avait jamais pris le temps de te connaitre et surtout que tu n’avais jamais affectionné. Un instant, tu aurais préféré croisé Eleazar, lui au moins n’était pas un hypocrite et ne faisait pas semblant d’en savoir sur ta personne, il s’en fichait point. Tu avais avec le Malefoy une relation tout aussi tendue qu’avec Niklas, car tu avais passé des années à te faire tourmenter par lui, des années à lui servir de défouloir. Mais Niklas, lui semblait croire connaitre un tant soit peu ta personne alors qu’il n’avait simplement fait que te lancer de temps à autre des regards désapprobateur sur ta personne. Que savait-il ? Mis à part que tu parlais peu et que tu détestais te faire toucher ? Rien. Il ne te connaissait pas, tout ce qu’il connaissait dans ta vie discrète c’était ta sœur. Sœur qui ne te portait plus dans son cœur depuis des années, vous étiez pourtant si proche. Mais plus maintenant, non maintenant c’était glacial, elle te détestait et toi, toi tu ne faisais aucun effort pour changer la situation. Vous étiez complémentaire elle et toi, tout en étant sur beaucoup de points semblables. Tu inspiras de manière assez bruyante, ne cachant pas ton agacement pour finalement te remettre à le regarder. «  Quelqu’un qui n’en aurait rien eu à faire de ma personne m’aurait simplement ignoré. Si c’était ce qui t’inquiétait : non, je ne dirais pas à ma sœur que je t’ai croisé. Je ne vais pas gâcher le peu de mots que j’échange avec elle pour parler de ta personne. Ce serait t’accorder beaucoup trop d’intérêt. »  Tu commençais à t’impatienter, il était tout de même gonflé, venir t’agresser alors qu’il pouvait tout simplement t’ignorer. S’il avait des comptes à régler avec sa sœur, qu’il se défoule sur elle, tu n’allais tout de même pas le laisser faire aisément. Tu passas ta main sur la nuque, et ferma un instant les yeux. Espérant qu’il parte, qu’il te laisse en paix. Mais il était toujours là, il n’était pas parti. Tes doigts vinrent taper légèrement la table, montrant ton agacement. Tu étais une adulte, qui plus est, plus âgée que Niklas. Tu n’avais pas à supporter ce genre de comportement puéril.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Mangemort
corruptus in extremis
avatar
Ϟ Champ libre :

Quand tes rêves t'échappent et que les seuls qui se réalisent sont les pires de tous et que le sang se fige. je veux cacher la vérité mais avec ce monstre à l'intérieur il n'y a nulle part où aller. ne t'approche pas trop c'est sombre à l'intérieur, c'est là que se cachent nos démons

Ϟ Sorcier depuis :
14/05/2015
Ϟ Hiboux :
249


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Lun 8 Juin - 23:50

« Comme tu viens de le confirmer, nous sommes des inconnus, tu ne me connais pas. Je ne suis pas venu pour voir ta belle gueule rassure toi. J’étais là pour le travail » Elle continuait dans le piquant. Où allait-elle donc chercher ce mordant aujourd’hui ? Pourquoi fallait-il d’ailleurs que cela soit aujourd’hui ? Elle ne choisissait jamais le bon moment, quelle véritable plaie celle-là ! Qu’elle ne soit pas venue voir sa belle gueule, tant mieux. Toute manière, elle ne l’intéressait pas mais au moins elle reconnaissait qu’il était beau. Comme quoi, elle n’était pas si idiote. Mais de là à dire qu’il y a de l’espoir… Non, Niklas n’irait pas jusque-là. Peu importe ce qu’elle faisait, de toute façon, Niklas s’en fichait bien du moment qu’elle n’était pas dans ses pattes. Mais là c’était le cas, elle restait là alors que le jeune Rowle donnerait beaucoup pour la voir déguerpir. Pourquoi s’obstinait-elle à la fin ? Elle devait bien voir qu’elle ne se fondait pas dans le paysage. Elle était une indésirable, qu’elle dégage ! « Quelqu’un qui n’en aurait rien eu à faire de ma personne m’aurait simplement ignoré. Si c’était ce qui t’inquiétait : non, je ne dirais pas à ma sœur que je t’ai croisé. Je ne vais pas gâcher le peu de mots que j’échange avec elle pour parler de ta personne. Ce serait t’accorder beaucoup trop d’intérêt. » Niklas voulait bien garder son sang-froid mais là Lysianne dépassait les bornes. Parler de Sansa était petit et purement méchant. En plus, ça n’avait rien à voir avec leur conversation. Non c’était simplement bas. Elle le faisait exprès, Niklas le savait bien. Elle cherchait juste à le blesser et bien qu’il en avait parfaitement conscience, ça atteignait tout de même son but. Oui ça le blessait. Niklas était à fleur de peau quand on évoquait son ex-petite amie. Oui il n’était pas remis de leur rupture, il ne s’en remettrait sûrement jamais totalement. Parce que tout le monde – ou presque – savait que leur relation avait été pour le moins houleuse. Tous les deux ayant de forts caractères et de nature très jalouse, ils s’en sont fait baver. Le mauvais côté de l’amour à n’en pas douter. Ils se sont toujours « trop » aimer. C’est vrai que dit comme cela, ça paraît absurde. On ne peut pas trop aimer. Et pourtant ! C’était trop d’amour pour eux deux, les écorchés vifs, les sales gosses. Trop d’amour qu’ils ne pouvaient en supporter, forcément ça présageait une fin terrible. Sauf que Sansa y a mis un terme avant. Cela semble raisonnable pour tout le monde sauf pour Niklas. Il ne pourra jamais se résoudre à voir le bon côté de cette rupture. Pourquoi ? Parce qu’il l’aime trop justement. Il préfère souffrir et l’avoir à ses côtés plutôt que souffrir tout seul dans son coin. Ça avait son sens aussi.


Bref, Niklas était à présent énervé. Elle avait très certainement réussie à atteindre son but la Weasley. En même temps quoi de plus étonnant ? ça devait être une caractéristique familiale. Ces rousses incendiaires lui couteraient sa peau, ça ne faisait aucun doute. Mais si l’amour qu’il éprouvait pour Sansa compensait sa haine, il n’en n’avait pas pour Lysianne. La haine pouvait donc prendre tout l’espace. « Tu ne cesses de dire que je ne suis pas digne d’intérêt mais je remarque que tu ne peux pas t’empêcher de me parler ou de me dire que tu fais ce que tu veux, que tu me parles si tu veux, blablabla. Je pense qu’il va falloir te décider. » Bam. Il rentrait en matière de cette manière. « Mais j’oubliais, c’est de ma faute. Je suis celui qui t’accapares. » Il esquissa un petit rire sarcastique. Elle était quand même sacrément gonflée et narcissique. Mais le sujet le plus délicat étant Sansa, Niklas ne résiste pas à la remettre à sa place sur le sujet. De manière assez maladroite en perdant son sang-froid, il faut bien le reconnaître. « Quand à… ta sœur. Je ne vois pas ce qu’elle vient faire dans la conversation et je t’interdis de parler pour moi. Si je veux qu’on lui parle de moi, je peux très bien le faire moi-même. Ne pense pas savoir qui je suis et ce qu’il y a, avait entre nous. » Niklas perd de sa maîtrise avec sa prise de parole. Il le sait et il ne doute pas que Lysianne en a conscience aussi. Mais cependant si elle s’aventure sur cette voie-là à le titiller sur ce sujet si délicat, elle peut être sûre de le trouver. Niklas sait bien sûr être un fin manipulateur mais trop sensible à sa rouquine – car oui elle reste sienne dans son esprit – il peut facilement perdre la tête. Surtout que face à Lysianne, il ne voit pas la nécessité d’avoir de la retenue. Il la sous-estime, c’est certain mais il n’a jamais repéré chez elle une réelle menace. Après tout, elle reste la plus discrète des Weasley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Neutre
inter spem et metum
avatar
Ϟ Champ libre :
Now he's moving close,
My heart in my throat.
I won't say a word,
But I think he knows...
That I've hardly slept,
Since the night he left.
His body always kept,
Mine inside of it.
Keep the nightmares out,
Give me mouth to mouth.



Ϟ Sorcier depuis :
17/05/2015
Ϟ Hiboux :
543


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Jeu 11 Juin - 3:50

Liquor in front × ft. Niklas&Lysianne



« J’ai dit qu’on était des inconnus. Tu as confirmé. Tu as toujours montré autant d’intérêt à connaitre ma personne que moi, la tienne. » Tu étais un instant perdu dans tes pensées, te demandant étrangement si le destin avait décidé de faire de ta vie une étrange farce. Tu avais beau dire ce que tu voulais il restait là. N’avait-il pas une vie ? Ne pouvait-il pas simplement partir. C’était ce que tu voulais qu’il PARTE, loin. Très loin. Tu avais oublié la raison qui t’avait poussé à ne pas l’apprécier, il n’y avait pas de doute tu ne ressentais aucunement une quelconque affection pour lui. Sa tête, son air hautain et son comportement enfantin te donnaient l’envie de le cogner. Tu te sentais ne bouillir, c’était rare, qu’on arrivât à t'énerver comme cela, tu étais le plus souvent d’un calme olympien. Mais cela datait de Poudlard, depuis tu avais grandi, et malgré l’image de poupée que tu dégageais, tu n’étais plus aussi impassible qu’avant. Tu avais vécu bien trop de thérapie pour savoir que tu pouvais t’énerver. Ils avaient réussi à toucher des cordes sensibles. Après tout, ne voulais-tu pas être normale . La colère était une émotion normale, tu n’avais pas à avoir un quelconque problème avec cela. Prenant appui sur la table, tu te redressas en le fixant, tu en étais presque féline. Le sourire mauvais aux lèvres. Il l’avait cherché n’est-ce pas . Les gens ne s’en doutaient pas, uniquement quand tu étais obligé de le faire. Les gens avaient souvent pensé que tu étais intouchable, cela était un fait. Mais en revanche, ils oubliaient l’essentiel, toi pouvait volontairement toucher une personne. TU ne le faisais pas, car cela les incitait à faire de même. Mais comme tout le monde ignorait ce fait, tu pouvais le garder pour des occasions spéciales. Sans un bruit tu t’approchas de Niklas, tout sourire, et tu lui saisis le menton comme on l’aurait fait pour un gamin. Le simple fait de le toucher te laissait du temps pour sortir ta phrase, la surprise pouvait se lire sur son visage. « Donc je vais rapidement me faire comprendre, car il semblerait que tu persistes à jouer les sourds. Toi, Niklas Rowle qui semble prétendre connaitre un minimum de ma personne pour venir me parler et tu sembles même avoir l’outrecuidance de me dire quoi faire. TU ne me connais pas. TU ne sais rien de moi. Et moi, je n’ai pas la prétention de dire que je te connais, et franchement je vais te le dire, je m’en contre fou de ta petite personne» Tu relâchas ta poigne de manière très sèche, tout en repoussant sa tête en arrive. Il n’avait vraiment pas choisi son jour pour venir te provoquer, après tout ce n’était qu’un serpent, ils crachaient tous du venin et tu en avais assez d’être toujours leurs cibles. Puis tu retournas à ta place et te resservit un verre. Gardant ta baguette à portée de mains, si jamais il voulait te toucher ou même s'il osait un pas vers toi, il se prendrait un petrificus totalus.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Mangemort
corruptus in extremis
avatar
Ϟ Champ libre :

Quand tes rêves t'échappent et que les seuls qui se réalisent sont les pires de tous et que le sang se fige. je veux cacher la vérité mais avec ce monstre à l'intérieur il n'y a nulle part où aller. ne t'approche pas trop c'est sombre à l'intérieur, c'est là que se cachent nos démons

Ϟ Sorcier depuis :
14/05/2015
Ϟ Hiboux :
249


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Dim 21 Juin - 22:00

Elle lui saisit le menton. C’était étonnant sachant son rapport délicat avec ce sens. Mais surtout ce qui l’étonnait le plus c’était le droit qu’elle se permettait en le tenant de la sorte. Il n’était pas un enfant à qui elle faisait la leçon. Pour qui se prenait-elle au juste ? A vouloir se donner des airs depuis tout à l’heure, elle voulait prouver quelque chose. Et quoi ? Il se fichait bien d’elle. Cela avait été déjà dit alors pourquoi s’obstinait-elle ? Cela le fatiguait. Enormément. Si elle voulait la bagarre, elle allait finir par l’avoir mais c’était vraiment puéril et au final d’un ennui total pour le jeune Rowle. « Donc je vais rapidement me faire comprendre, car il semblerait que tu persistes à jouer les sourds. Toi, Niklas Rowle qui semble prétendre connaitre un minimum de ma personne pour venir me parler et tu sembles même avoir l’outrecuidance de me dire quoi faire. TU ne me connais pas. TU ne sais rien de moi. Et moi, je n’ai pas la prétention de dire que je te connais, et franchement je vais te le dire, je m’en contre fou de ta petite personne. » Et elle repartit comme elle était venue. Il ne put s’empêcher de l’applaudir ironiquement. Vu qu’elle se donnait en spectacle depuis tout à l’heure, c’est bien ce qu’elle devait chercher depuis tout à l’heure. Il n’irait pas jusqu’au bravo mais elle avait déjà des applaudissements. Ses compliments ! Elle interprétait tout de travers, c’était vraiment une plaie. Elle lui faisait une crise comme l’adolescente qui cherchait à se détacher de l’emprise parentale. Elle faisait ce qu’elle voulait, il n’avait rien à dire. Mais il lui avait déjà dit qu’il se fichait bien d’elle et de ce qu’elle faisait. Franchement Lysianne Weasley était bien le dernier de ses soucis. Elle n’était rien pour lui. La seule chose qui faisait qu’il lui parlait c’est qu’il voulait qu’elle dégage. Elle devait bien sentir qu’elle n’était pas à sa place de toute façon alors pourquoi s’obstiner ? Pour l’emmerder – désolé de l’expression grossière – mais il n’y avait pas d’autres explications. Ça devait être une caractéristique familiale. Malheureusement… « Félicitations. Dans le rôle de l’emmerdeuse tu es parfaite. Ça ne m’étonne pas… » Il avait à peine murmuré la dernière phrase. Enfin tout ça pour dire qu’il en avait marre de rester de marbre alors qu’elle se permettait elle, de le rabaisser à un statut inférieur. Il ne lui prendrait pas le menton pour les remettre à égalité. Non c’était puéril et franchement inutile. Et puis, elle n’aimait pas être touchée. Il le respectait. Il avait bien des défauts mais il savait tout de même percevoir les limites. « Je commence à me demander si toi tu entends bien. Je t’ai dit que j’en avais rien à faire de toi, de ce que tu pouvais dire ou faire. Je ne vais pas prétendre te connaître parce que je m’en fiche. Alors arrête de persister. Tu interprètes, tu devines. Tout ce que je veux moi c’est que tu partes. Et franchement, tu ne colles pas au cadre. Je ne doute pas que tu le comprennes toi-même. Mais si tu restes juste pour m’emmerder ce que je commence à me demander. Je peux rien faire mais dans ce cas-là, ça ne fera que montrer ta puérilité. »

Niklas ne comptait que sur le poids des mots dans cette situation. Il ne prendrait aucun plaisir à se battre contre elle. « Je ne sais pas ce que tu cherches tant à montrer ou à impressionner. On est que tous les deux. Si ton unique but dans la vie c’est d’avoir gardé le bar pour toit de Niklas Rowle et bien franchement ta vie est bien ennuyeuse. Mais peut-être que c’est ça. Peut-être que t’as besoin de te prouver quelque chose. Mais qu’est-ce que j’en sais, je suis pas psy. » Loin de lui le désir de le devenir d’ailleurs, chacun son métier. Lui il était bon pour faire oublier les gens. Il maîtrisait tellement le sort d’amnésie qu’il pouvait le réaliser en sort informulé, en dormant. Il lui arriver d’en rêver. Sûrement ce qu’on appelait la déformation professionnelle. « En tout cas, tu te fais de mou toi aussi. Alors pourquoi tu ne trouves pas quelqu’un d’autre pour réaliser ta petite démonstration ? Ca ne devrait pourtant pas être compliqué. On veut la même chose ne plus se voir. » C’est vrai que pour le coup, ils se compliquaient bien beaucoup la vie tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Neutre
inter spem et metum
avatar
Ϟ Champ libre :
Now he's moving close,
My heart in my throat.
I won't say a word,
But I think he knows...
That I've hardly slept,
Since the night he left.
His body always kept,
Mine inside of it.
Keep the nightmares out,
Give me mouth to mouth.



Ϟ Sorcier depuis :
17/05/2015
Ϟ Hiboux :
543


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne Mer 8 Juil - 11:13

Lysianne Weasley a écrit:
Liquor in front × ft. Niklas&Lysianne


Il applaudit de manière ironique, effectivement lui n’était pas aussi impressionnable que tu l’aurais souhaité. Tu te contentas d’attraper ton verre et d’en avaler une fois de plus le contenu. Ta sœur l’avait trop brisé et surtout il avait un caractère trop impétueux pour qu’il se taise. Les hommes étaient trop souvent des narcissiques. Puis tu n’étais qu’une femme, après tout, ta place n’était pas au sommet de la chaîne, ils se sentiraient toujours supérieurs à toi.  Tu laissas écharper, un soupire, il était collant, cela t’agaçant, têtu, comme Sansa tient. C’était ironique qu’ils se soient aimée alors qu’ils auraient dû s’entre-tuer ces deux-là, tu étais de toute manière certaine que ta sœur aurait gagné. Elle avait toujours le dernier mot et surtout avait beaucoup moins de retenu que toi. « Mademoiselle Weasley ? » un homme fit son apparition derrière le bar, c’était le gérant de l’établissement et également le propriétaire de l’animal pour lequel tu venais de faire une intervention. Tu lâchas un soupire de satisfaction, regardant Niklas en laissant échapper un «  Enfin » pour montrer que la discussion que vous aviez n’était tout simplement pas plaisante. C’était la délivrance, tu pouvais enfin l’abandonner sans que Niklas prenne cela pour une victoire. Tu pouvais enfin partir et ne plus revoir le Rowle que tu appréciais le moins.Saisissant la bouteille en main, tu passas à côté du sorcier, dont le son de la voix t’agaçait et t’irritait trop facilement. « Je me serais bien excusé de t’abandonner comme ça, si tu avais été quelqu’un que j’estimais un minimum. Mais je n’ai pas réellement envie de me montrer polie à ton égard. Je pense que tu ne m’en tiendras pas rigueur. » Sifflas-tu quand tu arrivas à son niveau, laissant transparaître toute l’inimitié qu’il t’inspirait.

«  Mademoiselle Weasley, voilà votre argent. Moins le prix de la bouteille évidemment »  annonça le propriétaire des lieux. Que posa une petite bourse remplie de gallion. «  N’oubliez pas de me contacter en cas de soucis, je me ferais un plaisir de venir le plus rapidement possible. » Tu souriais timidement, mais dans ton métier, la convivialité et la fidélisation du client étaient quelque chose d’important. Mais ici, tu savais très bien que ton plus grand atout était ton plus grand handicap : ton nom. Assurant aux clients qu’ils avaient affaire à une sang pur, chose qui était importante dans ces lieux. Puis finalement, tu pris la direction de la porte, tu pouvais rentrer chez toi. Tu ne te retournas pas pour voir ce que le Rowle allait faire, surement boire ou se livrer à des activités pas forcément très glorieuses, cette taverne avait une petite réputation. Mais tu t’en fichais, tu traçais ta route, espérant ne plus jamais avoir à croiser l’ex de sa sœur. Vous étiez bien les deux seuls de vos familles respectives à avoir une relation logique. Une inimitié plus qu’assumée, que vous aviez à peine réussie à cacher tu temps où il courtisait Sansa. Poussant la porte tu remarquas qu’il commençait à faire nuit, tu étais peut être resté ici plus longtemps de prévu,  ta nouvelle destination était ton appartement.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Liquor in front | Niklas&Lysianne

Revenir en haut Aller en bas
 
 
 

Liquor in front | Niklas&Lysianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Soldier Front
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» L'ONU devrait rester 4 ans de plus en Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperius Curse :: Londres :: Allée des Embrumes :: Taverne de Merlin-